Continuons !

Nouvelle méthode : seront donc désormais attribués des tronçons d’histoire correspondant à un moment et à un endroit. Il devrait être possible d’éviter les incohérences dans ces conditions d’écriture.

Il ne s’agit plus de faire vivre son personnage, que l’ensemble du groupe s’est maintenant (partiellement au moins) approprié, il s’agit de raconter l’histoire avec l’ensemble des personnages présents dans le tronçon attribué.

L’histoire sera donc établie par avance et jalonnée avec plus de précision. Les contraintes seront mieux balisées et nous pourrons écrire librement entre elles.

Il nous reste du chemin à faire avant de pouvoir lever l’ancre. Il nous faut, en gros, régler deux situations problématiques : se débarrasser enfin du cadavre, et permettre à Albert Calamine de monter à bord en bonne et due forme.

Voici donc les tronçons à écrire dès que possible.

Attention : ces tronçons sont nombreux, mais les textes peuvent être courts !

Finir la journée du 06 octobre

  • FAUX DÉPART [Hélène]
    Hatheway est informé par le second (François) du suicide de Cécile et doit appeler les flics. Réactions diverses, anxiété.
  • LE COUP DE TÉLÉPHONE [P-A]
    Sofian et Albert à l’hôtel : téléphone femme de ménage ; prêt argent pour fringues le lendemain. [OK]
  • SCOTLAND YARD [Jean-Luc]
    Arrivée des flics : les passagers sont réunis pour l’interrogatoire, mais celui-ci est reporté à la demande de l’équipage et notamment de Ned furieux que son repas soit gâché, soutenu par Laetitia (qui devait avoir aidé, mais…) : ils demandent un délai, qu’ils obtiennent, et l’inspecteur quitte temporairement le bateau après avoir demandé à ses adjoints de le fouiller.
    Il s’agit d’introduire les flics et surtout l’inspecteur chargé de l’investigation.
  • UN REPAS MORBIDE [Martine]
    le repas se fait donc, mais bien-sûr l’ambiance est gâchée.
    Éventuellement : évocation de la fouille en parallèle.
    Éventuellement : chute de l’extrait : une arme est trouvée [attention, voir plus bas]
     
  • LES AVENTURES NOCTURNES DU VIEIL ÉTRANGER [Jérôme]
    Nuit blanche de Calamine
    Éventuellement : début seulement ; voir plus bas
  • LE FLIC ET LE VIEUX [Jérôme]
    L’inspecteur va se renseigner dans le pub , il apprend que Marie (qu’il vient de croiser sur le bateau) était accompagnée de deux autres personnes dont un vieux louche. Qui entre justement dans le bar.
    Éventuellement : suite de la nuit blanche d’Albert.
    Éventuellement : interaction entre Albert et l’inspecteur.
  • Éventuellement : nuit de Sofian (un rêve ? prémonitoire ?) [Péa]
  • L’INTERROGATOIRE [P-A]
    L’inspecteur revient, il apprend qu’une arme a été trouvée [si elle a bien été trouvée, ce qui complique encore la situation] et mène son interrogatoire de Marie, James, Laeti, Ned et François.
    [ce devrait être pour Christine ou Ratiba]
    Le corps est finalement emporté pour autopsie.
    Cela conclue la journée : tout le monde va se coucher.
    (La réponse est prévue pour le surlendemain : le 08 octobre.)

Journée du 07 octobre

  • LE COLIS [Jérôme]
    Matin-midi : Albert retrouve Sofian à l’hôtel, il récupère enfin ses papiers et sa carte bancaire et donne comme promis de l’argent à Sofian.
  • UNE STAR DANS L’AVION [Christine]
    Voyage de Jeanne : elle prend l’avion et y rencontre Bob Geldof.
  • LA CHUTE [P-A]
    Albert et Sofian montent à bord : Albert se casse la figure et se tord la cheville.
  • L’ATÈLE [Martine]
    Laeti récupère Albert pour le soigner : ils se rencontrent à cette occasion.
  • DERNIER ARRIVÉE [Christine]
    Jeanne arrive, monte à bord et découvre l’équipage  : elle évoque Bob et sa représentation le soir : ils décident d’aller le voir en concert pour se changer les idées.
  • Éventuellement : autopsie et investigation [non attribué]
  • Éventuellement : James rend visite à sa mère puisqu’elle est enterrée à côté [Hélène]
  • LE CONCERT [Ratiba]
    Concert de Bob Geldof (levée de fonds Ebola). 
    Sont présents Jeanne, Laeti, Marie, Albert et Sofian.
  • UN VERRE ENTRE HOMMES [Hélène]
    Pendant ce temps, James et Ned (et François ?) discutent autour d’un verre.
    [Il sera notamment question de l’arme si elle a été trouvée]
    Les participants au voyage reviennent du concert, salutations et séparation pour la nuit.
Retour à la réalité : il faudrait en être arrivé là pour le prochain atelier du 28 janvier.

Journée du 08 octobre

  • LE FEU VERT [Hélène]
    L’inspecteur/commissaire vient présenter les conclusions de son enquête : il annonce qu’il s’agit bien d’un suicide : tout le monde est soulagé.
    [Il sera notamment question de l’arme si elle a été trouvée]
  • LE GRAND DÉPART [Jean-Luc]
    Départ de la Marie-Galante

Retour à la réalité : il faudrait en être arrivé là pour l’atelier suivant, du 04 mars, et que tout ce qui précède ait été adapté si besoin et validé.

Nous aurions alors environ quatre mois (mars, avril, mais, juin) pour faire ce voyage.

(Suggestion : l’arrivée sur l’île pourrait être la fin de ce premier « tome » et le fait d’échouer pourrait constituer le cliffhanger / le climax de cette première partie. Et l’aventure pourrait ainsi continuer sur l’île l’année prochaine, dans le même ton, ou pourquoi pas avec une évolution du genre, vers du fantastique, ou de l’étrange… Mais nous n’en sommes pas là)

2 réflexions sur “Les tronçons d’histoire jusqu’au départ

  1. Ne croyez pas que je vais vous mettre comme menu celui de mon réveillon de Noël. En plus, avec la découverte du cadavre, nous ne sommes pas prêts de manger. Cela va être froid, très froid comme Cécile.
    Bon appétit pour les fêtes.
    Martine

    J'aime

  2. Il me semble que Calamine ne peut pas dire à Marie de ne rien dire à propos de sa présence à bord puisque le Capitaine l’interpelle à sa descente ( cf: texte de Jean A)
    Et il faut remanier le texte de David il ne colle pas avec les autres à propos de l’arrivée en Angleterre.
    David situe la mort dans la nuit.
    Marie découvre la morte à 19h.
    On ne peut pas la situé dans la nuit du 5 au 6 puisque elle est sur le pont quant la « Marie Galante » est à quai en Angleterre.
    La solution est qu’elle se tue entre 14h et 19h.. Mais il faut qu’elle touche l’artère radiale,( on ne peut mourir en si peut de temps lorsque il ni a que des veines touchées).
    Pour être franche il commence à sentir mauvais ce cadavre il est grand tant de qu’il nous quitte en réalité et en fiction.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s